Sélectionner une page

Table des matières:

Qu’est-ce que l’affiliation ?

Comment gagner de l’argent avec?

Etape 1 : Vos objectifs en tant qu’affilié

Etape 2 : Choix de la niche

Etape 3 : Nom de domaine et hébergement

Etape 4 : Mise en place du site

Etape 5 : Recherche d’informations

Etape 6 : Structure et angle d’approche

Etape 7 : Création de contenu

Etape 8 : Design

Etape 9 : SEO

Etape 10 : Monétisation

Etape 11 : Amélioration continue

Etape 12 : La bonne mentalité

En parallèle à ce guide, je vous ai créé un plan d’action, qui, comme son nom l’indique, a pour objectif de vous aider à passer à l’action.

Cliquez ici pour télécharger votre plan d’action.

Après l’avoir téléchargé, imprimez-le, et complétez-le alors que vous parcourez ce guide.

Qu’est-ce que l’affiliation?

Commençons par le commencement, avec une petite vidéo explicative :

Notez que le mode de paiement présenté ici est celui du « CPS » (cost-per-sale), où l’affilié est rémunéré pour les ventes effectuées.

Il existe un autre mode de paiement principal en affiliation, nommé, « CPL » (cost-per-lead), où l’affilié est rémunéré après une action spécifique de la part du client potentiel. Le plus souvent, il s’agit du partage de ses informations, via la complétion d’un formulaire de demande de cotation pour une assurance voiture, par exemple.

Comment gagner de l’argent avec l’affiliation ?

C’est très simple…

Il vous suffit de m’envoyer 500€ et je vous livrerai mon système unique, permettant de générer 10.000€/heure, rien qu’en cliquant sur un bouton (tout en sirotant un cocktail, sur une plage de sable chaud) !

Plus sérieusement…

C’est ce genre de produit pourri qui donne mauvaise réputation à cette industrie. La plupart s’imaginent alors que l’affiliation se limite à quelques webmasters isolés, ci et là, faisant la promotion de produits et services médiocres.

Rien ne pourrait être moins vrai !

En France, les dernières estimations datent un peu (2012), année durant laquelle le marketing d’affiliation aurait généré pour 32 millions d’euros de ventes e-commerce. Et de par le monde, en 2016, l’industrie devrait peser 4,5 milliards de dollars !

Bref, le marketing d’affiliation est bien réel, et il est utilisé par un grand nombre de webmasters pour servir leurs visiteurs, tout en générant des revenus.

Pour cause : l’internet se prête parfaitement à ce modèle marketing, dans lequel les webmasters peuvent facilement monétiser leur audience, en faisant la promotion d’un large éventail de produits et services.

Maintenant que vous en savez plus sur l’industrie de l’affiliation et juste avant d’entrer dans le vif du sujet, laissez-moi rapidement nous présenter…

Mon nom est Mel et cela fait maintenant plus de 10 années que nous, mon associé Ahmed-Aziz, co-auteur de cet article, et moi-même, vivons exclusivement du marketing d’affiliation.. 

Ayant acquis une expérience importante en tant qu’affiliés, nous avions finalement décidé de passer de l’autre côté de la barrière, en créant notre propre réseau d’affiliation : Affilior.com.

Pourquoi avoir créé Affilior ?

Tout simplement parce que nous ne trouvions pas de réseau qui soit vraiment à la hauteur de nos attentes. La plupart des concurrents n’offrent peu ou pas de support, des sites marchands dont le taux de conversion est faible, et des produits ou services dont la qualité laisse vraiment à désirer…

Bref, il fallait que quelqu’un prenne le taureau par les cornes !

Pour ce faire, nous offrons à nos affiliés un maximum de ressources, un vrai suivi individuel et personnalisé, des taux de conversion élevés et des produits de qualité.

L’objectif d’Affilior est le suivant: aider tout affilié, débutant comme expérimenté, à maximiser ses revenus en ligne. Si cela vous intéresse, je vous invite d’ailleurs à nous rejoindre, en vous y inscrivant ici (c’est gratuit).

Ceci étant dit, passons maintenant à la « pièce maitresse » de ce guide : les 12 étapes à suivre pour générer du blé en tant qu’affilié…

Etape 1: L’importance de Définir vos objectifs Affiliation

Pourquoi désirez-vous faire du marketing d’affiliation ?

Pour pouvoir travailler de chez vous ? Ou, à l’inverse, afin de pouvoir parcourir le monde tout en travaillant ? Pour avoir plus de temps libre pour votre famille ?

Afin d’arrondir vos fins de mois ? Ou même d’en vivre à temps plein ?

Et combien désirez-vous gagner par mois avec l’affiliation ? 500€, 1.000€, 2.000€, 5.000€, 10.000€, … ?

Qui allez-vous en faire profiter ? Vous-même ? Votre famille ? Vos amis ? Une association qui vous tient à cœur ?

Et comment allez-vous en profiter ? En achetant une nouvelle voiture ? Une nouvelle maison ? En partant en vacances ? En payant les études de vos enfants ?

Ces questions n’ont l’air de rien, mais elles sont en fait très importantes…

En effet, elles vous permettent de vous projeter dans votre futur, et de comprendre ce qu’il est possible que vous réalisiez grâce au marketing d’affiliation.

Cette industrie offre beaucoup d’opportunités, en terme de style de vie, de gains et de liberté…

Cependant, pour profiter de tout cela, il vous faudra d’abord faire des efforts et passer à l’action, durant une période de temps soutenue.

Et sans objectifs précis, vous risqueriez de perdre votre motivation trop tôt, beaucoup trop tôt.

Prenez donc le temps nécessaire afin de répondre aux questions se trouvant dans votre plan d’action, et ainsi définir vos objectifs en tant qu’affilié.

Etape 2 : Bien choisir sa niche

L’une des toutes premières choses à faire, en tant qu’affilié, c’est de déterminer la niche que vous allez attaquer.

Autrement dit, le marché correspondant au produit ou service dont vous allez faire la promotion.

Et du choix, il y en a…

Il existe en effet des tonnes de produits et services possédant un programme d’affiliation. Par exemple, Amazon vous permet de faire la promotion de n’importe quel produit disponible sur le site !

Il existe également de nombreuses autres plateformes d’affiliation de produits, mais aussi de services (site de rencontres, assurance, location de voiture, …).

Le choix de votre niche : une décision critique

Par expérience, je peux vous dire que la majorité des affiliés sous-estiment grandement l’effet du choix de leur niche sur leur succès/échec. En fait, un des plus grands facteurs de votre réussite, si pas le plus grand, est le choix de votre niche.

 

Et pour déterminer celle-ci, il existe 2 critères principaux à prendre en compte :

  1. Le nombre de personnes dans la niche

  2. La disposition à dépenser de l’argent dans cette niche.

Le premier facteur, le nombre de personnes présent dans la niche, est relativement explicite : au plus il y a de clients potentiels, au plus vous pourrez vendre.

Bien vu Einstein !

Par contre, la disposition à dépenser de l’argent est un concept un peu plus difficile à cerner… Pour diverses raisons, il existe des niches dans lesquelles les gens adorent dépenser leur argent pour se procurer produits et services (à exploiter), alors qu’il y en a d’autres dans lesquelles presque personne ne veut mettre la main au portefeuille (à éviter).

Niche et potentiel

Fort ou Moyen potentiel ?

En règle générale, les niches à fort potentiel sont plus compétitives que les niches à moyen potentiel.

C’est pourquoi il est généralement conseillé de choisir une niche à moyen potentiel pour débuter: vous obtiendrez plus rapidement des résultats.

Il n’y a cependant pas de mal à démarrer avec une niche à fort potentiel. Pour autant que vous compreniez et acceptiez que cela pourrait vous demander un peu plus de temps et d’efforts avant d’engranger vos premières commissions.

Comment s’assurer du potentiel de votre niche ?

Comme nous venons de le voir ci-dessus, l’élément le plus important, afin de vous assurer que votre niche soit au minimum une niche à moyen potentiel, est la disposition à dépenser de l’argent…

Nous allons donc commencer par nous assurer qu’il existe des acheteurs dans la niche, avant d’effectuer une recherche de mots-clés, et de terminer avec l’évaluation de la compétition.

1) Y-a-t-il des acheteurs dans cette niche ?

Pour vérifier cela :

 a) Consultez les statistiques de vente et de conversion du produit/service dont vous désirez faire la promotion

Généralement, le réseau d’affiliation les fourni directement. Si ce n’est pas le cas, demandez à votre gestionnaire d’affiliation qu’il vous les fournisse.

Je vous suggère d’opter pour un gain minimum de 20€/vente et un taux de conversion supérieur à 2%.

 b) Effectuez des recherches Google sur le produit/service

Si un ou plusieurs affiliés en font déjà la promotion, c’est une BONNE nouvelle. Cela indique que celui-ci est probablement profitable pour d’autres affiliés.

Il pourra donc également l’être pour vous !

c) Effectuez des recherches Google et Amazon par rapport à la niche que vous désirez attaquer

Si plusieurs produits/services concurrents sont vendus dans cette niche, il y a de fortes chances que vous ayez affaire à une niche dans laquelle il existe des acheteurs.

Note : Pour Amazon, au plus vous trouvez de commentaires clients, au mieux c’est. En effet, cela suggère un certain volume de vente (sachant qu’une partie des clients ne laissent PAS de commentaire, ou sont « encouragés » à le faire. ) !

 

2) Recherche de mots-clés

 Il vous faut maintenant confirmer le potentiel de votre niche…

Pour ce faire, vous pouvez utiliser « l’outil de planification de mots-clés », outil gratuit mis à disposition par Google, et permettant d’estimer les volumes de recherche pour les différents « mots-clés » de la niche choisie.

Comme l’explication se prête plus facilement à la vidéo qu’au texte, je vous invite à regarder celle-ci afin de comprendre le processus :

Note : Enregistrez votre liste de mots clé d’intention sur votre ordinateur, car vous en aurez encore besoin dans la suite de ce guide !

3) Compétition

Génial ! Vous avez trouvé votre niche, et vous êtes maintenant certain que celle-ci est une niche à moyen, ou même à fort potentiel. Vous n’avez plus qu’à vous lancer ?!

Minute papillon…

Il reste une dernière étape avant cela : l’évaluation de la compétition.

En effet, vous pouvez avoir trouvé la meilleure niche au monde, si la compétition y est déjà tellement élevée, qu’il vous faudra 10 années de travail acharné afin d’espérer rivaliser avec la concurrence, mieux vaut passer votre chemin.

Fort heureusement, sur le web francophone, c’est rarement le cas. Néanmoins, évaluer la compétition est très important, d’autant plus si vous débutez…

Car si vous attaquez une niche trop compétitive dès le départ, vous risquerez de perdre votre motivation trop rapidement, et d’abandonner votre carrière d’affilié avant même d’avoir touché vos premières commissions.

3.1) Les critères de compétition à prendre en compte

L’objectif, ici, est d’estimer s’il vous sera possible d’amener votre site sur la première page des résultats Google pour certains mots-clés, grâce à la question suivante :

Suis-je capable de proposer à mes visiteurs un site dont le contenu et le design seront nettement supérieur à la plupart des sites se trouvant en première page des résultats ?

Si votre réponse est oui, alors, pour autant que vous donniez à Google le temps de vous repérer, votre site grimpera naturellement les échelons de son classement.

Et pour pouvoir répondre à cette question, voilà ce que vous devez faire :

a) Prenez votre liste de « mots-clés d’intention »

b) Tour-à-tour, insérez ces mots-clés en recherche sur Google

c) Explorez les sites qui apparaissent sur la première page des résultats de recherche

Si la majorité de ces sites a :

-Un design moderne et soigné ;

-Un contenu de qualité ;

-Une taille certaine (30 pages et plus) ;

-Une bonne communauté/interaction avec les visiteurs.

Cela indique généralement que la compétition est élevée.

Pas idéal pour un débutant, mais parfois une opportunité en or pour un webmaster plus expérimenté.

Au contraire, si vous y trouvez plusieurs sites « amateurs » :

-Au design ancestral ;

-Avec du contenu de faible qualité ;

-De petite taille (quelques dizaines de pages au maximum) ;

-Ayant peu d’interaction avec les visiteurs.

Cela indique que la compétition est faible.

Vous pourriez voir votre site arriver dans le top 10 en quelques mois, parfois même quelques semaines !
Note: Ce type d’évaluation n’est évidemment pas une science exacte.

Mais ce n’est pas l’objectif…

Le principal, c’est surtout que vous ne vous lanciez PAS tête baissée dans une niche trop compétitive !

Etape 3 : Nom de domaine et hébergement

Félicitations ! En prenant le temps de bien choisir votre niche et de vous assurer de son potentiel, vous avez terminé une étape TRÈS importante de ce guide.Vous pouvez maintenant commencer à créer votre site web…

Pour cela, vous avez besoin de 2 éléments indispensables : le nom de domaine et l’hébergement.Le nom de domaine est l’adresse de votre site. Par exemple : www.monsite.com.

L’hébergement est l’endroit où votre site est stocké.

Quel nom de domaine choisir ?

Votre nom de domaine se doit d’être:

Un nom de domaine explicite

Imaginons, pour un instant, 2 affiliés qui décident de faire la promotion du guide vendu sur www.stopcandidose.com.

L’un choisi le nom de domaine www.solutioncandidose.com et l’autre choisi www.supergenial.com.

Un client potentiel effectue des recherches liées à la candidose sur Google. Il voit alors ces 2 noms de domaine apparaître…

Lequel choisira-il de visiter en premier ?

www.solutioncandidose.com bien évidemment. Car celui-ci est « parlant », « explicite » par rapport aux recherches de cet utilisateur.

Voilà pourquoi il est important que vous choisissiez un nom de domaine explicite.

Un nom de domaine facile à retenir

Imaginons maintenant 2 autres affiliés, avec les 2 noms de domaine suivants:

www.finicandidose.com

et

www.finicandidosestopmaintenant.com.

Cette fois-ci, notre acheteur potentiel visite les 2 sites, et apprécie leur contenu de manière égale.

Malheureusement, pour une raison ou pour une autre, il ne passe pas à l’action immédiatement. Cependant, une semaine plus tard, son problème persistant, il décide de revenir vers ces sites, afin de trouver une méthode naturelle contre la candidose.

Il essaye de se rappeler des noms de sites qu’il a visité la semaine précédente, afin de directement pouvoir les taper dans sa barre de navigation.

Lequel lui viendra plus facilement à l’esprit?

www.finicandidose.com, qui est plus facile à retenir.

Autant que possible, faites donc en sorte que le nom de votre domaine soit facile à retenir.

Un nom de domaine libre

La plupart des hébergeurs et vendeurs de domaine permettent de vérifier la disponibilité d’un nom de domaine. Par exemple, sur le site de notre hébergeur.

Il faut bien l’avouer, c’est probablement l’étape la plus frustrante ! De fait, si vous aviez trouvé le nom de domaine « parfait », il y a de fortes chances que quelqu’un se le soit déjà procuré par le passé…

Si c’est le cas, pas de panique. Continuez vos recherches, et vous finirez bien par trouver un nom de domaine libre pour votre site affilié.

Quel hébergeur choisir ?

Il existe un grand nombre d’hébergeurs disponibles, que ce soit sur le web francophone ou anglophone. Vous pouvez d’ailleurs les découvrir en tapant « hébergement web » sur Google.

Les hébergeurs proposent différents types de solutions d’hébergement, qui influent sur la place disponible pour votre site, sa sécurité, sa rapidité, ainsi que le service offert. Si vous débutez, et pour autant que vous choisissiez un hébergeur compétent, je vous suggère tout simplement de choisir l’option de base (la moins chère).

Vous aurez de toute façon toujours la possibilité de vous diriger vers un service plus performant par après, selon l’évolution des besoins de votre site.

Peu importe l’hébergeur que vous choisissez, nom de domaine et hébergement de base ne devraient pas vous coûter plus de 30€/an.

 

Et puisque c’est le seul coût indispensable pour débuter en affiliation, vous n’avez vraiment pas d’excuse pour ne pas vous lancer dès aujourd’hui !

 

Etape 4 : Mise en place du site

A l’heure actuelle, il vous est possible de créer un beau site, au design soigné, sans que vous ayez aucune connaissance en développement web…

Comment ?

Merci WordPress !

WordPress est une plateforme de gestion de contenu. En d’autres termes, c’est une interface vous permettant de facilement gérer les différentes composantes de votre site.

Elle est extrêmement flexible, en constante évolution, et qui offre des tonnes de possibilités au niveau du design et des options de votre site. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est si populaire…

Ainsi, en Novembre 2015 déjà, il était estimé que 25% des sites web de par le monde étaient établis sous WordPress !

Affilior.com, ainsi que la majorité de nos sites, sont d’ailleurs créés sous WordPress.

Installer WordPress chez votre hébergeur

La majorité des hébergeurs offrent la possibilité d’installer WordPress en quelques clics à peine.

Et si vous éprouvez des difficultés lors de l’installation, n’hésitez pas à demander à votre hébergeur de vous aide. Leur support client est là pour ça !

Thèmes et plugins

WordPress possède 2 fonctionnalités principales, permettant de personnaliser votre site : le thème et les plugins.

Le thème

Le thème, sur WordPress, est en quelque sorte « l’habillage » de votre site. C’est le design général de celui-ci.

Si l’on compare votre site web à une maison, le thème représente les finitions extérieures.

Il existe un très grand nombre de thèmes WordPress, gratuits comme payants. Vous pouvez en apercevoir quelques-uns sur https://wordpress.org/themes/

Les plugins

Les plugins, eux, sont des extensions, des capacités supplémentaires que vous pouvez ajouter à votre site web.

Pour reprendre mon analogie avec une maison, si le thème représente les finitions extérieures, les plugins sont des extensions (pièces et équipements supplémentaires) que vous pouvez ajouter, ceci afin de rendre votre maison plus fonctionnelle.

Voici une liste de quelques plugins disponibles : https://wordpress.org/plugins/

Choix du thème et plugins

Pour le thème, je vous invite à commencer par faire plusieurs essais avec des thèmes gratuits, et choisir celui qui vous convient le mieux.

Au niveau des plugins, voici la liste de base que nous vous recommandons en tant qu’affilié: Google Analytics par Yoast, Pretty Link Lite, W3 Total Cache, iThemes Security, Yoast SEO.

Perdu ?

Pour terminer cette étape, laissez-moi vous rassurer…

Lorsque vous débutez sur WordPress, il est NORMAL que l’interface, ainsi que le nombre de thèmes et de plugins disponible, vous donnent l’impression d’être aussi perdu que Miss Monde devant une question géopolitique.

Ne vous inquiétez pas pour cela. Car au fur et à mesure que vous mettrez votre site en place, vous apprendrez à naturellement apprivoiser cette plateforme.

Votre site ne doit d’ailleurs pas être « PARFAIT » dès le départ.

Et en parlant d’action, maintenant que vous avez installé WordPress, votre thème et vos plugins de base, vous pouvez passer à l’étape suivante…

Etape 5 : Recherche d’informations

La majorité des affiliés se lancent trop rapidement dans la création de contenu.

C’est une grande erreur.

Et c’est la raison principale pour laquelle la plupart des sites affiliés sont de faible qualité, et se ressemblent l’un l’autre.

Prendre le temps de parcourir les différentes informations disponibles dans votre niche, et ainsi obtenir une vue d’ensemble sur votre sujet, va vous permettre de :

-Correctement structure votre site web et lui offrir un angle d’approche unique (voir l’étape 6 de ce guide) ;

-Planifier et écrire du contenu de qualité supérieure pour votre site (voir l’étape 7 de ce guide).

Et comme nous le verrons dans la suite, les étapes 6 et 7 sont indispensables à la création d’un site affilié unique et de qualité, permettant de générer de nombreuses ventes…

Voici donc les 3 types de recherche que je vous conseille d’effectuer, afin d’acquérir les connaissances nécessaires sur votre niche :

1) Recherches sur le web

Reprenez la liste de mots-clés d’intention que vous avez créée dans la deuxième étape de ce guide « choix de la niche ». Effectuez alors des recherches Google à l’aide de ces mots-clés, et créez une liste des sites dont le contenu vous paraît intéressant et unique.

Astuce supplémentaire : N’oubliez pas de faire quelques recherches dans des forums également. On y retrouve souvent des informations intéressantes et différentes.

2) Recherches hors web

D’après Google, 60% du web est composé de contenu recopié !

Si vous vous arrêtez aux recherches sur le web, comme le font la majorité des affiliés, le contenu de votre site sera juste une pâle copie du reste du web.

 

Et sans supériorité ni distinction, vous n’attirerez JAMAIS des masses de trafic.

 

Google étant au courant de l’ampleur du problème, il est devenu très efficace pour déterminer si votre contenu est original ou dupliqué (recopié).

Ainsi, pour sortir du lot, il est impératif que vous créiez un site vraiment unique.

C’est pourquoi je vous recommande vivement de vous procurer quelques livres, traitant de la niche que vous avez choisie.

Cela vous permettra d’élargir vos connaissances sur le sujet, mais aussi d’être en possession d’informations que la grande majorité des sites concurrents ne possèdent pas.

Astuce supplémentaire : Si votre niche s’y prête, n’hésitez pas à rendre visite à la bibliothèque de votre ville/région, afin d’y consulter des livres supplémentaires.

3) Recherches sur le produit/service

Finalement, et pour autant que cela soit possible, procurez-vous le produit/service dont vous avez l’intention de faire la promotion.

Ceci afin d’avoir toutes les informations nécessaires à son sujet, mais aussi pour vous assurer de la qualité de celui-ci !

La majorité ne va PAS effectuer ces recherches

Bien que je vous indique noir sur blanc ce que vous devez effectuer afin de créer un site affilié qui vous rapporte de l’argent, je sais par expérience que la majorité ne va pas faire l’effort d’effectuer ces quelques recherches.

C’est pour cela que beaucoup ne réussissent PAS dans l’affiliation : ils n’ont pas envie de fournir les efforts nécessaires, et préfèrent se trouver des excuses en tout genre.

Personnellement, ça ne me dérange pas. Après tout, chacun fait ce qu’il veut.

J’écris plutôt ces lignes pour les quelques uns qui auront le courage de prendre leurs responsabilités…Pour leur montrer qu’à partir du moment où il y a quelques efforts à fournir, la majorité de la compétition s’évapore.

 

Et c’est tant mieux pour nous, affiliés qui avons pas peur de nous mouiller à la tâche !

Etape 6 : Structure et angle d’approche

Maintenant que vous possédez les informations nécessaires à la création du contenu de votre site, il est temps de déterminer la structure et l’angle d’approche de celui-ci…

Structure

Imaginez que vous venez d’acquérir un terrain, dans le but d’y construire la maison de vos rêves. Allez-vous sortir une pelle et commencer à creuser les fondations ?

Non, évidemment. Vous allez commencer par créer les plans de votre maison.

Et bien, c’est exactement la même chose pour votre site web. Vous devez commencez par créer sa structure/son architecture.

La structure d’un site web est importante, et ce pour 2 raisons principales…

Premièrement, celle-ci permet d’améliorer l’ergonomie de votre site, en facilitant l’accès aux différentes informations pour vos visiteurs. Et si vos visiteurs trouvent facilement et rapidement ce qu’ils recherchent, ils seront plus enclins à rester (et à revenir) sur votre site.

Deuxièmement, une bonne structure permet à Google de correctement indexer vos pages. Si Google n’arrive pas à atteindre certaines pages, il ne les indexera pas, et ne les ressortira tout simplement pas dans ses résultats de recherche.

Comment créer la structure de votre site ?

C’est à partir de votre liste de mots-clés (créée lors de la deuxième étape), ainsi que des recherches et lectures que vous avez effectuées dans l’étape 5, que vous pourrez définir la structure de votre site web.

Pour les sites d’informations, la structure la plus logique à offrir à votre site, est une structure par sujet. Il vous suffit d’identifier et de classer les différents sujets qui intéressent les personnes de votre niche.

Angle d’approche

Alors que la structure est un concept facile à comprendre, l’angle d’approche est un peu plus abstrait. Mais tout aussi important (si pas plus) !

 

L’angle d’approche est en quelque sorte la direction, le ton que vous désirez donner à votre site.

Par exemple, votre site peut avoir un angle d’approche sérieux/médical.

Au contraire, il pourrait avoir un angle d’approche de blog personnel/amateur.

Si vous êtes dans la niche des rencontres en ligne, et faites la promotion d’un guide pour les hommes, il y a fort à parier que vos compétiteurs choisissent l’approche masculine (conseils d’homme à homme). Pour vous différencier, vous pourriez choisir l’angle inverse : un site écrit par une femme, pour les hommes.

Si vous êtes dans la niche de l’apprentissage de l’anglais, choisirez-vous de mettre l’accent sur l’apprentissage pour la réussite d’une épreuve, pour les opportunités de voyages, ou pour les opportunités de rencontre ?

Et je pourrai continuer comme cela pendant longtemps… A chaque niche ses possibilités en terme d’angle d’approche !

L’angle d’approche a un impact énorme sur la popularité de votre site, tout comme son taux de conversion (le taux de ventes que vous allez référer).

 

C’est lui qui offre à votre site son unicité, tellement importante pour vous démarquer.

Prenez donc la peine de faire travailler vos méninges et d’offrir à votre site l’angle d’approche qui correspond le mieux à votre audience, tout en vous différenciant de la compétition.

Etape 7 : Création de contenu

Vous pouvez avoir un site au design déplorable, pour autant que votre contenu soit exceptionnel, je peux vous garantir qu’il va, au fil du temps, grimper les échelons du classement de Google et vous attirer BEAUCOUP de trafic.

Par contre, vous pouvez avoir le plus beau site au monde, si votre contenu est médiocre, vous n’attirerez que très peu de trafic.

 

C’est pourquoi le contenu est l’élément le plus important de votre site.

 

Soyons bien clair : le marketing d’affiliation, via la création de sites web, est essentiellement du marketing de contenu.

En tant qu’affilié, votre rôle est de créer de la valeur à vos visiteurs, en leur offrant du contenu de qualité d’abord, PUIS en leur proposant de se procurer le produit ou service dont vous faites la promotion.

Comment créer du contenu de qualité ?

Avec les recherches et lectures effectuées dans l’étape 5 de ce guide, vous possédez toutes les informations nécessaires afin de créer votre propre contenu.

Le problème, c’est que beaucoup de personnes se bloquent rien qu’à l’idée d’écrire du contenu pour leur site :

Elles sont intimidées par la tâche, et trouvent 1001 raisons de ne PAS commencer à écrire.

Mon conseil à ce sujet a toujours été le suivant : fermez-la, mettez vous devant votre ordinateur et écrivez !

Non, vous n’allez pas écrire du Baudelaire pour votre premier article. Cependant, au plus vous écrirez de contenu, au plus cela deviendra facile, et au plus vous améliorerez votre plume. Et, à force d’écrire, vous verrez que vous arriverez rapidement à créer du contenu supérieur à ce que votre compétition produit.

 

L’idée centrale ici, c’est de vous concentrer sur l’audience de votre niche, et de leur offrir ce qu’ils recherchent, tout simplement.

 

Ne publiez pas votre contenu immédiatement

Une fois votre contenu rédigé, ne le publiez pas immédiatement…

Donnez-vous une bonne nuit de sommeil, pour pouvoir revenir une dernière fois dessus la tête reposée, ceci afin d’éliminer la plupart des fautes d’orthographe, d’affiner le texte, ainsi que la mise en page. Cette seconde lecture vous sera d’une aide précieuse pour offrir à votre contenu la finition dont il a besoin.

Publiez ensuite celui-ci sur votre site.

 

Copier-coller ?

Rien ne sert de recopier du contenu trouvé ailleurs, et ce pour 3 raisons :

1. C’est illégal et non éthique ;

2. Google s’en rendra de toute façon compte, et votre site ne recevra que très peu de trafic (vous ne ferez donc pas ou très peu de ventes) ;

3. Vous n’apprendrez rien en copiant les autres. Le but n’est pas seulement de construire un site affilié et gagner de l’argent, mais aussi que vous appreniez à le faire de vous-même, afin de pouvoir répliquer votre modèle pour d’autres sites (et ainsi continuer à augmenter vos revenus en ligne) !

Comment se motiver pour la création de contenu ?

Créer du contenu de qualité prend du temps, et l’effort initial est conséquent. C’est vrai !

Encore une fois, je ne suis pas ici pour vous faire croire que vous pouvez gagner des millions facilement. Ça ne marche pas comme ça (croyez-moi, j’ai déjà essayé).

Vous DEVEZ fournir cet effort initial. Cependant, l’avantage, c’est qu’une fois votre site en place, celui-ci devrait attirer du trafic de manière consistante pour des mois, voir des années, sans que vous ayez grand-chose à faire !

C’est ce que j’adore avec l’affiliation : votre site peut vous générer des commissions de manière régulière, en pilote automatique.

 

Certains sites que je possède m’offrent plusieurs centaines d’euros chaque mois, alors que je ne les ai plus touché depuis DES ANNÉES…

 

Le but est donc de faire l’effort MAINTENANT pour pouvoir en profiter plus tard !

Créez votre rétro-planning

Un outil intéressant pour vous aider à maintenir votre rythme de création de contenu est de créer un rétro-planning.

Comment ça marche ?

C’est très simple…

Vous vous fixez une date d’échéance (date à laquelle votre contenu devra être terminé), avant de remonter dans le temps, et de fixer les différentes dates auxquelles chaque page de contenu devra être terminée.

Etape 8 : Design

Comme je l’ai indiqué dans l’étape précédente, le contenu est l’élément le plus important de votre site. Cela ne veut pas dire que vous deviez négliger son design pour autant !

Sur le web francophone, il y a encore un grand nombre de sites au design très, très, pauvre (pas très accueillants, difficile à s’y retrouver… ).

Quelle est votre réaction lorsque vous tombez sur ce type de site ?

Vous sortez directement, à la recherche d’un endroit « de meilleure qualité », « qui inspire confiance ».

 

Et c’est exactement ce que vos visiteurs feront si votre site n’est pas attirant graphiquement.

 

Ainsi, un design moderne et agréable améliore grandement la perception que vos visiteurs se font de votre site, et donc le nombre de ceux-ci qui décident d’y rester, et de lui donner une chance.

Comme c’est le cas avec votre contenu, au plus vous vous y mettez, au plus vous améliorerez vos compétences.

(Ce n’est peut-être pas le conseil du siècle, mais c’est la vérité.)

Etape 9 : SEO

Le SEO (de l’anglais « Search Engine Optimization »), est une série de tactiques et stratégies, dont l’objectif est d’optimiser la position de votre site dans les résultats des moteurs de recherches (Google notamment).

Le SEO est un sujet très vaste, en constante évolution, et des livres entiers sont d’ailleurs écrits là-dessus. Ce qu’il faut savoir, c’est que Google utilise un algorithme complexe, en constante évolution, et dont PERSONNE ne connaît tous les composants.

Au mieux, certaines personnes essayent de les deviner (cet article, en anglais, recense pas moins de 200 facteurs de l’algorithme de Google).

 Voilà pourquoi j’aime regarder à cela sous un autre angle..

Le point de vue de Google

 Pour plaire à Google, pourquoi ne pas essayer de comprendre ce que Google lui-même essaie de faire avec son classement ?

Sa mission, du moins officielle,  est « d’organiser l’information mondiale et la rendre accessible et utile, de manière universelle ».

En d’autres mots, l’objectif de Google, via son algorithme de recherche, est d’offrir à ses visiteurs l’information la plus pertinente et la plus utile, en fonction des recherches effectuées.

Voilà pourquoi la création de votre contenu est, encore une fois, si importante (est-ce que j’ai assez enfoncé le clou comme ça ?).

Ainsi, si vous créez du contenu qui soit le plus utile possible pour vos utilisateurs, Google s’en apercevra et vous récompensera en plaçant votre site dans le haut de son classement.

Cela peut paraître « trop simpliste » comme approche, mais mon compte en banque peut vous garantir que ça fonctionne extrêmement bien !

Autres suggestions « classiques »

Mis à part cela, voici quelques suggestions de base plus « classiques », afin d’améliorer le SEO de votre site :

1. Soignez votre snippet

Oubliez celui-là (Google semble ne plus les prendre en compte depuis Septembre 2019. A suivre..

2. Insérez vos « mots-clés d’intention » dans vos article

Comme vous avez maintenant dû le comprendre, votre liste de mots-clés d’intention (que vous avez définie lors de l’étape 2) est très importante.

De fait, ces mots-clés attirent du trafic très ciblé, beaucoup plus facile à convertir en clients que les mots-clés plus génériques.

 

Reprenez donc votre liste de « mots-clés d’intention », et insérez ceux-ci de manière naturelle, ci et là, dans vos différents articles.

Je me répète : de manière naturelle !

Si vous en abusez, Google vous punira via un aller simple dans le fond de son classement (pas idéal).

Au contraire, si vous les insérez naturellement, vous lui suggèrerez simplement que votre contenu est bel et bien adapté à ces recherches d’intention.

3. Créez des liens internes

Les liens internes sont des liens allant d’une page à l’autre de votre site.

Oui, vous avez déjà créé et utilisé une structure cohérente pour votre site (étape 6), mais cela ne veut pas dire pour autant que vous ne puissiez pas, lorsque l’occasion se présente, créer des liens à l’intérieur même de vos articles, vers d’autres pages de ce site.

Par exemple, pour votre site sur « les sports à l’air libre », si vous êtes dans la section « Equipement », vous pourrez créer un lien vers votre article sur « les vélos sympas et pas chers », ou le « Top chaussures pour pratiquer la marche ».

Les liens internes permettent de garder vos visiteurs plus longtemps sur votre site (ce que Google apprécie), et donc d’augmenter vos chances qu’ils finissent par s’intéresser au produit/service dont vous faites la promotion.

4. Créez des liens externes

Les liens externes sont des liens allant d’une page de votre site vers un autre site.

De premier abord, cela peut paraître contre-intuitif.

Après tout, vous désirez vendre les produits/services dont vous faites la promotion à vos visiteurs, pas les renvoyer vers d’autres sites !

En réalité, seul un pourcentage limité de vos visiteurs va effectuer un achat. Le reste va DE TOUTE FACON s’en aller. Dès lors, plutôt que de les laisser partir les mains vides, autant leur offrir la possibilité d’obtenir d’autres informations de qualité, complémentaires à votre site.

C’est une autre manière d’offrir de la valeur à vos visiteurs.

Et, cerise sur le gâteau, Google apprécie cela et vous récompensera par une meilleure position dans son classement !

5. Favorisez l’interaction avec vos visiteurs

A l’heure actuelle, il faut bien avouer qu’un site web sans commentaires est presque « suspect ».

Les gens ont pris l’habitude de réagir aux différentes sources de contenu. De plus, tenir compte de leurs suggestions ou simplement répondre à leurs commentaires, vous permet d’améliorer la quantité et la qualité du contenu présent sur votre site !

Dernier mot sur le SEO

Avec toute la littérature existant sur le sujet, certaines personnes deviennent obnubilées par ce côté « technique » qu’est la SEO.

Tels des héroïnomanes, Ils sont « accros » et ne pensent plus qu’à cela, ne vivent plus que pour cela…

Je vous invite à ne pas tomber dans ce piège. Retenez que le SEO est un facteur important, certes, mais ce n’est jamais qu’un facteur de réussite parmi les autres !

Ne compliquez pas les choses inutilement…

La SEO est un savoir difficile à acquérir et de surcroît, trop éphémère: Il devient obsolète à chaque instant et la somme de ce savoir ne vous garantira même pas un statut de débutant dans quelques années. – Ahmed Aziz

D’autant plus que, d’après moi, le facteur le plus important de votre SEO reste la qualité de votre contenu. Point.

Etape 10 : Monétisation

Pour commencer cette étape, laissez-moi attirer votre attention sur ce fait :

 

« La monétisation de votre site est la dernière étape à accomplir. »

 

Les 2 dernières étapes de ce guide étant plutôt portées sur la suite des évènements et la mentalité nécessaire à votre réussite (comme vous le verrez).

Comment ne PAS réussir en affiliation ?

En plus d’avoir la mauvaise mentalité (voir la dernière étape de ce guide), une des causes les plus fréquentes de l’échec en affiliation est de faire les choses à l’envers.

Je m’explique…

Au lieu de D’ABORD se concentrer sur la création d’un site de qualité (qui génère donc du trafic de qualité), la majorité des débutants confondent leurs visiteurs avec des portefeuilles sur pattes…

Résultat : ils construisent un site au contenu médiocre (qui attire donc très peu de trafic) et qui ressemble plus à une bannière publicitaire géante qu’autre chose (qui ne donne aucune confiance aux visiteurs).

Pas de trafic, pas de confiance, pas de ventes !

Ils en concluent alors que l’affiliation ne marche pas…

En réalité, si vous avez fait l’effort de suivre les étapes précédentes, et avez construit un site web de qualité, faire des ventes en tant qu’affilié est un jeu d’enfant !

Vous n’avez plus qu’à mettre le produit/service dont vous faites la promotion en face de votre trafic, et générer vos commissions…

Comment mettre le produit/service dont vous faites la promotion en avant ?

En affiliation et avec le modèle « CPS », vous n’engendrez des commissions que lorsque vous effectuez des ventes. C’est pour cela que les bannières publicitaires n’ont habituellement qu’un effet limité.

Vous devez prendre le temps de convaincre vos visiteurs des bienfaits de votre produit/service affilié.

Vous devez, en quelque sorte, « pré-vendre » un produit à vos visiteurs.

1. Donnez votre avis sur celui-ci

Pour cela, ce qui fonctionne le mieux est généralement d’offrir votre avis honnête sur le produit/service.

Présentez le, comparez-le avec la concurrence, exposez ses points positifs ainsi que ses points négatifs…

Et bien entendu, insérez vos liens d’affiliations dans cet avis, ceci afin de générer des commissions pour les visiteurs de votre site qui sont intéressés par un achat.

2. Mettez cet avis en évidence sur votre site

Tout d’abord, placez un lien vers votre avis sur la page d’accueil du site.

Ensuite, effectuez quelques liens naturels (comme je l’ai expliqué dans l’étape précédente) d’autres pages vers cet avis.

Abstenez-vous tout de même de créer des liens sur chaque page !

Encore une fois, tout ceci DOIT RESTER NATUEL, que ce soit pour vos visiteurs ou pour Google.

Ne vous inquiétez pas, les personnes vraiment intéressées par ce type de produit/service trouveront par elles-mêmes votre article sur le sujet.

3. Profitez de vos revenus

C’est à ce stade que vous commencez réellement à profiter de l’affiliation. Pour autant que votre site offre un maximum de valeur à ses visiteurs, je peux vous garantir que vous ALLEZ attirer du trafic et vous ALLEZ empocher des commissions.

Et bien souvent, en fonction de la niche et de la compétition, vous verrez votre site vous générer des revenus durant des mois, voir des années, sans vraiment devoir y toucher.

 

C’est ça l’avantage des revenus en pilote automatique !

 

Après l’effort initial, les commissions continuent à tomber durant une longue période de temps.

Et lorsque votre site est en mode « pilote automatique », la suite logique est de passer à la construction d’un autre, et ainsi de suite,…

 

De site en site, vous augmentez votre réseau, vous attirez de plus en plus de trafic, et générez de plus en plus de commissions…

Ceci dit, idéalement, pensez à mettre à jour votre site, de façon régulière, et de le nourrir de contenu frais. le monde change et votre site doit refléter ce changement et rester visible à Google. 

Pensez à déléguer la maintenance de votre site à une autre personne, contre salaire, ou partage des revenus.

Etape 11 : Amélioration continue

Alors que vous continuez à étendre votre réseau de sites, vous allez, de temps à autres, trouver une niche pour laquelle :

-La création de contenu vous plaira tout particulièrement ;

-Les profits seront plus importants que la moyenne.

Lorsque ces 2 conditions sont présentes, c’est généralement une bonne idée de vous focaliser davantage sur ce site !

Comment ?

En créant votre petite communauté autour de cette niche.

De la sorte, en plus des différents sites affiliés « classiques » que vous possédez, vous en aurez également l’un ou l’autre sur lesquels vous passerez plus de temps, afin de complètement dominer la niche… Et en retirer un maximum de radis (€€€€€).

Créer votre communauté demande plus de temps et d’efforts que de lancer des sites affiliés « classiques ». Cela demande également toute une série de tactiques et actions supplémentaires de ce que nous avons vu jusqu’à maintenant.

C’est pourquoi je vous recommande de d’abord vous focaliser sur la construction de quelques sites affiliés de base, pour vous faire la main, et plus rapidement engendrer vos premières commissions.

En parlant d’argent, si vous appréciez les informations que je partage avec vous dans cet article, je vous conseille de vous inscrire sur Affilior.com dès maintenant.

C’est gratuit, et nous y partageons des informations exclusives avec nos affiliés, afin de les aider à maximiser leurs revenus en ligne.

Etape 12 : La bonne mentalité

En vérité, j’aurai tout aussi bien pu placer cette étape en première position car, « avoir la bonne mentalité », est une condition INDISPENSABLE pour réussir dans l’affiliation. Oui, l’affiliation est une industrie bien réelle, dans laquelle vous pouvez gagner des millions et des millions d’euros.

Laissez-moi vous dire ceci…

« Personne n’échoue en affiliation à cause d’erreurs commises. »

Au contraire, ce sont vos erreurs qui vous permettent d’apprendre et d’aller de l’avant.

La seule manière d’échouer en affiliation, c’est d’abandonner…

Une bonne partie d’entre nous avions passé au moins 18 années de notre vie sur les bancs de l’école, à étudier.

Certaines personnes peuvent rester des dizaines et des dizaines d’années à faire le même travail, même si celui-ci ne leur plaît pas, juste pour gagner un salaire « normal ».

Mais lorsqu’il s’agit de prendre leur vie en main, de pouvoir travailler d’où elles veulent, quand elles le veulent, de potentiellement gagner beaucoup d’argent en ligne, la plupart abandonnent après quelques jours, ou, au mieux, quelques semaines à peine !

Pourtant, je peux vous garantir que si vous vous y mettez sérieusement, ne fut-ce que durant quelques mois, vous allez commencer à engendrer vos premières commissions.

Quelques mois pour changer votre perception de l’affiliation, et vous prouver que oui, il est possible de vivre du marketing d’affiliation.

Et si vous continuez, après quelques années, vous gagnerez très certainement bien plus qu’un salaire « normal ». Imaginez maintenant que vous passiez les 5, 10, ou même 20 prochaines années à travailler dans l’affiliation ?

Nul doute que vous deviendrez un expert, et posséderez un réseau de sites qui vous fera gagner beaucoup, beaucoup d’argent !

Une fois que vous possédez la bonne mentalité pour faire face aux obstacles que vous affrontez, restez patient et consistant, vous verrez qu’il n’existe vraiment PAS DE LIMITES en termes de revenus en affiliation.

MAIS…

 

C’est à VOUS d’arrêter de vous trouver des excuses pour ne pas passer à l’action.

 

C’est à VOUS de ne pas abandonner trop vite.

 

C’est à VOUS de construire votre réseau affilié, en commençant par le premier site.

Bon courage et bonne chance à toutes et tous!