Sélectionner une page

Un webmaster ou un affilié, surtout quand il vient juste de s’intéresser au marketing d’affiliation, peut commettre quelques erreurs fatales qui retarderont,et parfois détruiront, tous les bons résultats auxquels il s’attend.

Lors de mes débuts en tant qu’affilié, des erreurs, j’en ai commis plusieurs.

Parfois, le coût pour en réparer quelques unes était assez élevé.

Si vous avez un blog ou un site web, et si vous vous lancez dans l’affiliation, ou même si vous êtes déjà en plein dedans, cet article vous aidera sans doute à bâtir votre business sur des bases plus saines, ou à directement rectifier le tir.

Sans tarder, voici donc les 25 erreurs à ne pas faire quand on fait de l’affiliation. 

Un affilié doit savoir choisir la bonne niche

Le choix de la niche est le premier défis que va affronter un affilié. Si Vous vous trompez sur le choix de la niche, ou si vous prenez une décision hâtive, vous risquez de trainer derrière vous, et pendant longtemps, les conséquences de votre décision.

Prenez donc le temps,  pour prendre la bonne décision.

1- Vous n’optez pas pour un modèle de niche précis

Grosso modo, et pour des raisons pratiques, nous allons restreindre à 2 le nombre de modèles de niches d’affiliation:

A. Vous optez pour une grosse niche, difficile d’accès mais commissions bien juteuse

B. Vous choisissez de petites/micro niches, assez faciles à exploiter, mais pas très/assez vite rentables

Si vous êtes un affilié débutant, il vous faudra absolument choisir l’un de ces 2 modèles.

A- Je choisis une grosse niche:

Montre de luxe affiliation

Si vous choisissez une grosse niche, vous pourriez par exemple promouvoir des offres de crédit, des contrats d’assurances, ou encore des montres de luxe.

Quitte à n’en vendre qu’une seule unité par mois pour commencer, un affilié pourrait gagner un paquet d’argent sur le long terme.

Notez que cela peut prendre du temps,et ce n’est donc pas la bonne approche si vous voulez gagner de l’argent assez rapidement.

Il vous faudra aussi composer avec une concurrence qui dispose parfois de gros moyens pour vous écraser: un site web super pro, une armada de chroniqueurs/rédacteurs expérimentés, une marque connue… Et de l’argent déjà gagné en commissions.

Si vous vous sentez de taille à affronter tout ce beau monde, je vous assure que vous aurez toujours une chance de mettre KO vos concurrents les plus établis.

Cela ne dépend que de vous, de l’approche que vous allez choisir et des efforts que vous allez déployer.

En tant qu’affiliés, nous l’avons déjà fait, pourquoi pas vous ? D’autant plus qu’une bonne bouchée d’un très gros gâteau vaut toujours mieux qu’avaler un gâteau minuscule en entier.

B- Je choisis une petite/micro niche:

micro niche
Vous préférez promouvoir des micro niches, où il n’y a pas beaucoup de concurrence, et pas beaucoup de demande non plus ? Ça peut marcher aussi.

La plupart de vos concurrents ne seront pas des affiliés, mais des amateurs et des passionnés, sans aucun intérêt commercial et qui ne font souvent pas de SEO.

Il suffit de vous classer assez haut dans les résultats de recherche Google pour pouvoir référer la majorité des clients intéressés par cette micro niche, et ainsi rafler le plus gros des commissions distribuées par les marchands.

Les micro niches ont un avantage intéressant par rapport aux grosses niches: Elles ne demandent pas un travail énorme, ni un suivi permanent.

Vous pourriez donc créer plusieurs petits sites autour de plusieurs petites niches, et les laisser tourner tranquillement. Le cumul des gains peut parfois s’avérer très intéressant !

N’allez quand-même pas promouvoir des nano-niches obscures qui intéressent 2 personnes par an !

Je ne vous recommande donc pas de vous affilier à une campagne qui a pour but de vendre des joints d’étanchéité pour conduits d’évacuation de climatiseurs de morgue. 🙂

2- Vous optez pour la première niche venue

niche sans potentiel

Parfois, un affilié est tenté par une idée qui, à priori, parait géniale.

Vous avez vu une vidéo sur Youtube dans laquelle un gars parle de kits de survie contre une invasion de zombies, vous avez tapé ça sur Google et vous n’avez rien trouvé en français sur le sujet.

Vous vous dites: « Génial ! Je vais pouvoir être tout seul à vendre ça sur le web francophone. »

 

Oui, vous risquez d’être tout seul, vraiment, juste vous et votre site, pas le moindre programme d’affiliation, pas de visiteurs et encore moins de clients.

Si parfois il n’y a pas de concurrence autour d’une niche donnée, c’est qu’il y a une raison pour ça.

Pour reprendre mon exemple, les français ne sont pas aussi paranoïaques que les américains (Attention: stéréotype confirmé), pour que vous puissiez leur vendre aisément des kits de survie. Il n’y a peut-être simplement pas de marché pour ce genre de kits.

(Remarque: Ceci, n’est qu’un exemple. Je n’ai pas vérifié s’il existe un marché en France pour ces kits-là. Tiens, je vais vérifier… Qui sait?)

Ce que vous devrez retenir, c’est qu’avant de vous décidez de la niche à exploiter, vous devrez d’abord effectuer pas mal de recherches pour valider votre choix. (Plus d’infos sur le potentiel d’une niche donnée dans notre Super Guide sur l’affiliation)

3- Vous croyez que toute passion se transforme en Euros

niche basée sur une passion

Batir un blog ou un site autour de sa passion est psychologiquement très gratifiant, et ça peut aussi rapporter gros. Rien de plus normal donc de penser à monétiser nos passions via l’affiliation. Et il y a même de bonnes raisons pour ça: On s’y connait, on aime ça, et on ne risque pas de s’ennuyer de sitôt.

Ce raisonnement tient la route quand votre passion est celle de millions d’autres personnes et quand ces gens, passionnés comme vous, sont prêts à mettre la main au portefeuille pour leur passion.

Si, par contre, votre passion ne nécessite pas une « entretien » financier, qu’il suffit d’aller piocher des informations gratuites sur le net pour maintenir cette passion, je doute que ça soit une bonne idée de vouloir la « vendre ».

C’est un peu le sujet du point suivant.

4- Vous vous trompez sur l’intention d’achat de vos visiteurs

intention d'achat

Les internautes ne sont pas tous des acheteurs.

Beaucoup sont simplement à la recherche d’information. Quand vous êtes en train de faire des recherches pour évaluer le potentiel d’une niche, ne vous fiez pas à 100% au nombre total de recherches mensuelles pour plusieurs mots clés relatifs à la niche.

Concentrez-vous sur les mots clés comportant une intention d’achat.

Par exemple, si vous voyez qu’il y a un bon volume de recherche pour les mots clés « acheter produit x », ou « où se procurer le produit x », c’est bon signe.

5- Vous êtes convaincu que toutes les bonnes idées sont déjà prises

C’est vrai que, souvent, le premier venu est le premier servi, que pas mal d’idées sont déjà bien exploitées, et que trouver une nouvelle niche n’est pas toujours évident.

Ceci dit, chaque jour, de nouveaux besoins se créent, et avec eux, de nouvelles niches voient le jour.

 

De nouvelles idées, vous ne les trouverez peut être pas directement sur Internet, mais peut-être juste en regardant autour de vous.

 

Y’a-t-il une tranche de la population qui aurait besoin d’un nouveau service ? D’un nouveau produit ? Quelque chose qui lui facilitera la vie ? Résoudra un problème ?

C’est en vous posant ces questions que vous arriveriez à trouver de novelles idées pour de nouvelles niches.

N’oubliez pas qu’en tant qu’affilié, vous n’êtes pas toujours obligé de trouver de nouvelles idées par vous-même. Les marchands font souvent ça à votre place, vous n’avez alors plus qu’à vendre leurs idées, sous forme de produits ou de services.

Votre site affilié, son contenu, et votre image

6- Vous comptez sur la valeur de votre contenu et créez un site affilié moche

 

design du site affilié

Le contenu est roi comme on dit, mais un roi doit savoir se mettre en valeur pour entretenir sa royauté.

Vous pourriez avoir le meilleur site au monde, très riche en contenu, mais s’il ne paie pas de mine, vos visiteurs penseront que vous êtes un amateur, ne trouveront pas facilement ce qu’ils recherchent dans votre site, et finiront par aller voir ailleurs.

Google, et autres moteurs de recherche, toujours à l’affût de ce que font les utilisateurs sur votre site, prendra peut-être ça comme un signe indiquant qu’il n’y a rien à voir sur vos pages.

Il risque donc de vous classer bien bas dans ses résultats de recherche, limitant ainsi votre trafic, vos conversions et vos gains.

Dans la tête d’un visiteur, cela se passe en une fraction de seconde: sa première impression compte énormément pour décider s’il va continuer à rechercher sur votre site ce qu’il espère trouver, ou s’il ira voir ailleurs.

7- Vous comptez sur le design de votre site et n’offrez aucune valeur ajoutée à vos visiteurs


Le bling bling ne marche pas non plus !

Vos visiteurs s’attendent aussi à trouver du bon contenu, bien structuré et bien présenté. Un bon design est certes très important car il génère un sentiment de confiance et vous fait réussir le test des premières secondes…

Mais c’est la structure du contenu et sa qualité qui prennent de suite le relais pour garder l’internaute sur votre site.

8- Vous ne vous positionnez pas en tant que référence/expert dès le premier jour

Les gens ne sont pas prêts à perdre leur temps à écouter n’importe qui.

Ils vous écouteront uniquement s’ils ont l’impression que vous savez de quoi vous parlez.

Vous devez vous positionner en tant qu’expert dans la niche sur laquelle vous travaillez, soit en tant que professionnel (si vous l’êtes), en tant que passionné, ou en tant que personne ayant testée elle-même la solution que vous proposez.

Prenant l’exemple de la niche de la perte de poids: si vous êtes nutritionniste, ou simplement une personne qui peut prouver qu’elle a pu perdre 20 kg grâce à son acharnement, les gens vont vous écouter afin de savoir ce que vous avez à dire et profiter de votre expérience.

se positionner en tant qu'expert

Si vous n’êtes ni l’un ni l’autre, ils se détourneront de vous.

Au delà du fait que vous soyez un affilié, si vous vous intéressez vraiment à ce que vous faites, croyez-moi quand je vous dit que vous êtes déjà un expert sans le savoir.

Autoproclamez-vous donc comme autorité dans la matière. Votre audience n’en sera que plus grande et plus passionnée.

9- Vous essayez de vendre tout de suite

marketing et relation de confiance

Une erreur commune chez les débutants. Ils essaient de vendre un produit avant même qu’ils aient prouvé leur propre valeur.

On n’achète pas chez le premier venu, n’est-ce pas? Mais quand on a confiance dans un commerce, on y va de plus en plus souvent.

Commencez donc par établir cette relation de confiance, en dissipant tout doute à propos de vos intentions, en offrant du contenu de valeur à vos visiteurs et en les aidant à résoudre leurs problèmes.

Ils finiront par vous demandez eux-mêmes si vous n’avez pas quelque chose à leur vendre…

A vos marques! Prêts ?… Attendez !

Vous avez installé WordPress sur votre site, ajouté quelques images, publié 2 articles et vous êtes impatient de cliquer sur le bouton pour mettre votre site en ligne.

Je vous conseille de vous arrêter un moment pour lire ce qui suit…

10- Vous précipitez le lancement de votre site d’affilié sans le tester

Souvent, sorti de la phase production du site, vous êtes un peu aveuglé par tout l’effort que vous avez fourni.

Vous ne verrez pas tous les petits problèmes techniques qui existent encore, vous ne ferez pas attention à toutes les coquilles dans vos textes, ces liens cassés, cette version mobile qui ne s’affiche pas correctement sur iPad…

Prenez le temps de tester votre site sur plusieurs plateformes (PC, Mac, Tablettes, Mobiles…).

Demandez à vos amis de vous dire ce qu’ils pensent du design, des couleurs, du contenu, si le site s’affiche assez rapidement sur leurs navigateurs, etc…

Cela vous aidera énormément pour un lancement réussi.

11- Vous lancez un site avec peu de contenu

desert
 

Si vous vous dites: « je commence par publier un 1er article, lancer mon blog, et après, je vais en publier un chaque semaine », les choses risquent de ne pas se passer ainsi…

La flamme risque de s’éteindre au fil du temps, vous risquez de perdre le fil aussi.

Je vous conseille de ne jamais mettre un site en ligne si vous n’avez pas déjà écrit au moins une vingtaine d’articles super intéressants.

Cela donnera à vos premiers visiteurs assez de contenu à explorer, permettra à Google de se rendre compte assez vite que vous existez, et vous donnera un certain temps pour que vous puissiez suivre l’évolution de votre site, l’améliorer, etc.

12- Vous ne lancez pas votre site en grandes pompes

Le lancement de votre site est un événement important.

Faites en sortes que le maximum de gens (famille, amis, amis de vos amis, collègues, amis Facebook…) puissent être de la fête dès le premier jour, qu’ils se rendent sur le site, partagent et aiment son contenu, rédigent des commentaires…

 

foule enthousiaste

 

C’est un trafic et une interaction avec votre site qui sont non négligeables. Le temps que d’autres visiteurs débarquent, ne sous estimez pas la contribution de votre entourage immédiat.

13- Vous ne créez pas une liste d’emails dès le premier jour

 

email marketing
 

Une liste d’emails est le meilleur moyen de construire une communauté et une audience autour de votre site.

Créer un formulaire sur Aweber ou Mailchimp par exemple, et demandez systématiquement à vos visiteurs de s’y inscrire.

Leur offrir quelque chose en échange de leur adresse email ne serait pas de trop dans ce cas (pour commencer, un petit PDF, avec quelques conseils utiles relatifs à votre niche, fera l’affaire).

Plus tard, si vous avez quelque chose à dire, quelque chose à vendre, vous aurez quelques centaines ou quelques milliers de personnes qui seront à l’écoute.

Il vous suffira alors de leur envoyer un email sur les adresses qu’elles vous ont fournies en s’inscrivant sur votre liste !

Et après? On attend sagement que l’argent coule à flots?

L’argent ne viendra pas tout seul ! Il vous faudra aller le chercher…

14- Vous ne comprenez pas que votre site d’affiliation principal a besoin de satellites

 

les sites satellites
 

Votre blog, ou site web, est certes la partie centrale de votre business, mais vous aurez besoin de créer plusieurs satellites qui tournent autour de lui.

C’est ce qui lui donnera sa valeur dans l’univers de l’Internet. Pages Facebook, comptes Twitter, chaines Youtube, blogs perso…

Toute bonne page sur Internet qui sera reliée à votre site principal ou à votre personne/profil viendra ajouter un peu à votre valeur aux yeux des moteurs de recherche et des utilisateurs.

Vous gagnerez du trafic, de la reconnaissance, et vous aurez une audience plus importante à qui vous adresser.

15- Vous vous attendez à ce que les gens vous abordent dans un coin de la Rue Internet et entament une discussion

Cette erreur concerne l’interaction avec vos visiteurs sur votre site.

Il ne suffit pas d’autoriser les commentaires sur votre site ou de lancer un forum pour que les gens aient envie de vous parler ou de parler aux autres utilisateurs !

La plupart des gens sont timides, ou ne savent pas comment vous aborder.

Vous devez donc faire le premier pas et déclencher ces discussions…

Pour ce, une astuce qui marche toujours…

Posez sur vos pages les questions qui intéressent vos visiteurs, et répondez-y !

Oui! C’est un peu détourné comme solution pour déclencher une discussion, mais allez dire ça au gars qui demande l’heure au futur amour de sa vie, juste pour pouvoir lui parler pour la première fois.

16- Vous publiez un super article et vous attendez sagement qu’un archéologue le découvre un jour

 

 

Malheureusement, c’est ce que fait encore une bonne partie de nos blogueurs et webmasters, et même les plus « pro » d’entre-eux.

Un bon contenu, ça ne crée pas le buzz tout seul, il faut le promouvoir, exactement comme vous le feriez pour les produits d’un marchand.

Ne lésinez pas sur les moyens et ne sous-estimez aucun canal.

Votre objectif, c’est qu’un maximum de gens puisse croiser votre contenu sur leur chemin.

Vous pouvez bien sûr partager votre contenu, et encourager les autres à le faire aussi, mais n’oubliez pas que vous pouvez également demander directement via email à d’autres webmasters, qui ont des sites (et une audience) proche de la vôtre (surtout pas vos concurrents), de mentionner votre contenu sur leurs pages.

Si votre contenu apporte de la valeur à leur audience, ils n’hésiteront pas à le faire.

17- Vous oubliez de conduire petit à petit vos visiteurs vers ce que vous voulez vendre

 

construire un funnel marketing

Avoir du bon contenu sur votre site, une belle interaction avec vos visiteurs: c’est un excellent début.

Petit à petit, sans brusquer les choses, conduisez votre audience vers votre offre, vers ce que vous voulez vendre.

Cela peut-être fait simplement via vos recommandations sur votre site, via les messages emails que vous envoyez à votre liste d’abonnés, ou via un « funnel » plus complet et bien élaboré que vous aurez mis en place (nous y reviendrons en détail dans un prochain article).

Monétiser votre site n’est pas un acte purement commercial. C’es aussi le meilleur moyen pour assurer la continuité du site et des services et aide gratuits que vous offrez à votre audience.

18- Vous n’essayez pas chaque jour d’enrichir et améliorer votre site


Comme du vin, avec l’âge, un site et son contenu peuvent bonifier ou se gâter.

Cela dépend de leur qualité initiale et de l’attention que vous y portez…

Ne les laissez donc pas à l’abandon, en espérant qu’ils prennent soin d’eux-mêmes.

Chaque jour, posez-vous la question: Qu’est-ce que je peux faire pour améliorer cette page et le site en général ?

Y’a-t-il de nouvelles informations que je dois inclure dans cet article?

De nouveaux services que je peux offrir à mes visiteurs ?

Répondez à ces questions et agissez en conséquence…

Ça risque de vous arriver à vous aussi

Tenez! Mes derniers conseils pour la route…

19- Quand ça ne marche pas, et que vous vous obstinez

 

 

Quand une niche, une stratégie, ou n’importe quoi sur votre site ne semble pas donner les résultats espérés, quand vous l’avez testé pendant assez longtemps, ne vous obstinez pas ! Ayez l’intelligence de laissez tomber et passez à autre chose !

20- Quand ça marche et que vous vous endormez sur vos lauriers


Au contraire, si vous avez de bons résultats et que tout est au beau fixe, n’oubliez pas que le vent peut vite tourner, surtout quand vous ne cherchez plus à vous réinventer, à prendre soin de votre gagne pain et à consolider votre succès (Le dernier coup de fouet de Google en est la preuve).

21- Vous oubliez que ce sont les donnés et les statistiques qui sont vos amies, pas le « flair »

Avoir du flair, c’est bien. Confirmer une opportunité par des données et des statistiques (moyenne de recherches, trafic, intentions d’achat, valeur de la niche, compétition…), c’est encore mieux.

De même, suivez les données de vos sites, car c’est elles qui vous diront qui sont vos visiteurs, où ils vont sur votre site, ce qu’ils aiment ou n’aiment pas, ce qu’ils sont prêts à vous acheter et sur quoi vous devez vous concentrer.

22- Vous mettez tous vos oeufs dans le même panier

 

 

Vous avez un super site, un super produit ou une super stratégie, et vous comptez dessus à 100% ? Vous n’essayez pas de diversifier les sources de vos revenus ? De créer d’autres projets ?

Vous courez un risque certain de vous réveiller un de ces jours et voir que tout est parti en fumée.

Un site peut être détruit par un hacker et un produit aujourd’hui à la mode peut facilement ne plus intéresser grand monde demain.

Ne concentrez donc pas vos profits dans un seul endroit !

23- Vous êtes fasciné par la SEO

Il vous faut comprendre comment fonctionne la SEO, à quoi ça sert, mais en aucun cas prendre ce que vous disent les gourous de la SEO pour argent comptant. Personne ne sait comment Google fonctionne (Peut-être même pas Google 🙂

Ce qu’on sait par contre, c’est que Google ne veut pas que l’on fasse tout pour lui plaire, mais plutôt faire tout pour plaire à nos visiteurs et notre audience, pour qu’il reste leur moteur de recherche favori et qu’il puisse vendre de la pub et des données aux entreprises et particuliers intéressés.

24- Vous voulez tout faire vous-même

 


Je l’ai déjà dit auparavant: Il arrivera un temps où vous croulerez sous diverses tâches pour gérer votre site et business.

Ne soyez ni trop gourmand ni trop perfectionniste en voulant tout faire vous-même.

Construisez une équipe autour de vous, déléguez au maximum (et acceptez un résultat, à vos yeux, imparfait), tout en partageant vos gains avec vos collaborateurs.

25- Des erreurs, ça a du bon!

Vous ne faites rien, de peur de faire des erreurs ? Dites donc ! Vous n’avancerez pas beaucoup de la sorte.

Au contraire, faites des erreurs pour apprendre et aller de l’avant: Qui ne tente rien n’a rien !

Voilà! J’espère que cet article vous évitera au moins de faire les mêmes erreurs que moi (ça serait du contenu dupliqué ça !). Faites vos propres erreurs les gars et apprenez en cours de route.

Toujours là pour répondre à vos questions. Bonne chance à tous!